Je ne pense pas que je pourrais mettre des nouvelles tous les jours, comme je faisais au début de ce blog. Moins de temps à y consacrer mais qui sait, le post quoditien pourrait bien revenir un jour, même si j'en doute. En tout cas, je donne des nouvelles aujourd'hui. 

Alors où j'en suis? Pas très loin, mais pas non plus trop en arrière. Je fais attention à ce que je mange, même si il y a toujours un peu partout des propositions pour que je me détourne de mon chemin! Je crois que c'est toujours comme ça: quand on reprend des bonnes résolutions, tout vient nous tenter!

En fait, ce qui est dur avec le retour de vacances, c'est de garder les bonnes habitudes alimentaires prises, surtout quand tous les efforts n'ont pas donné autant de résultats que ce qu'on attendait. Ce qui est assez compliqué aussi, c'est de passer outre la "petite dépression" post-congés. Quitter le soleil, la piscine, les transats, les magazines stupides mais divertissants pour se retrouver entre 4 murs, entourée de grisaille et surtout retourner au boulot. Et dans ces cas là, il est bien difficile de résister à la tentation. A des petits plats réconfortants, aux grignotages sucrés mais qui font sacrément du bien au moral.

J'ai trouvé en fait, pour que tout soit simple. Il faut que je gagne au Loto et que je me casse au Bahamas. Et puis non. Je préfère les Maldives. Avec autant de cheesecake que je voudrais car comme je serais pleine aux as, je me paierai les meilleurs coachs et des lipo à n'en plus finir. 


Crédible? Absolument pas. Et puis passer sur le billard au point d'avoir une carte de fidélité remplie en un semestre, je préfère faire attention à mon alimentation pour l'instant. Mais c'est bien de rêver aux Maldives et au cheesecake à volonté. Quelqu'un m'avait dit un jour "on peut parce que l'on croit pouvoir". Alors il faut y croire. Et je vais me dire que même si ça prend du temps, j'y arriverai. Allez, je ferme les yeux et j'y pense très fort. En me disant aussi que le cheesecake va attendre. Longtemps encore.